“Si tout va bien, on pourra effectivement rentrer dans Notre-Dame en 2024.” – Mgr Chauvet, recteur de la cathédrale, au magazine Pèlerin. Extaits.

Pèlerin : Où en est-on aujourd’hui dans le calendrier des travaux ?

Mgr Chauvet : Les travaux vont se dérouler en trois étapes. Nous en sommes à la première, qui va durer un an. Celle de la sécurisation et de la consolidation. Il faut dégager morceau par morceau cet échafaudage qui surplombe la croisée des transepts, et dont les tubes ont été soudés entre eux par la chaleur de l’incendie. C’est un travail très délicat. Il faut éviter toute vibration. Si jamais l’échafaudage s’effondrait, il entraînerait toute la voûte dans sa chute. Sans parler du reste de l’édifice.

La deuxième étape consistera en l’évaluation de l’ampleur des dégâts. Enfin, la troisième, sans doute à partir de 2021, sera celle de la restauration proprement dite de la cathédrale. Aujourd’hui, les architectes et les compagnons attachés au chantier parlent de deux ans et demi pour refaire les voûtes, la charpente et le toit.

Si tout va bien, on pourra effectivement rentrer dans Notre-Dame en 2024, le but que le général Georgelin s’est fixé. Cela ne voudra pas dire que les travaux seront terminés. Il faudra sans doute attendre 30 ans avant d’en voir la fin ! En revanche, on pourra à nouveau célébrer dans la cathédrale.

Pour aller plus loin : le dossier complet du magazine Pèlerin

© Tous pour Notre Dame 2020 | Par Lights in the Dark.
Top
Nous suivre :